Réflexions sur l’extrémisme

Depuis des décennies, des partis sont étiquetés comme extrémistes. Cette étiquette sociale et morale engendre une décrédibilisation des membres de ces partis, sans échange sur le fond.

Décrédibiliser des personnes, c’est crédibiliser leurs idées

Cependant, cette méthode a finalement abouti à l’inverse de l’effet escompté : les politiques membres de ces partis ont joué de cette étiquette afin de se présenter comme « antisystème » et ont capté une part importante des voix des citoyens souffrant des injustices de la société française. Ainsi, l’Observatoire du bien-être a montré que l’extrême-droite capte les votes des électeurs les plus malheureux [1]. Au final, le Front national s’est qualifié au second tour de l’élection présidentielle à deux reprises, en 2002 et en 2017, et comparer, à quinze ans d’intervalles, les réactions dans les médias est édifiant : autant en 2002, cette qualification au second tour était une immense surprise, autant en 2017 ce n’était plus du tout le cas [2].

La captation des voix par l’extrême-droite a de plus eu pour conséquence une diffusion des idées correspondantes dans les autres partis, en particulier à droite, les dirigeants de ces partis pensant siphonner les voix en question. Cette stratégie électorale a plutôt bien fonctionné lors des élections de 2007 [3], mais a ensuite montré ses limites.

Les déclarations de Laurent Wauquiez concernant l’immigration sont parfois tranchées [4]. Cela ne l’empêche pas d’être le favori pour prendre la tête des Républicains, même si certaines critiques se font entendre [5].

Dans une démocratie saine, des hommes politiques exprimant leurs idées, quelles qu’elles soient, n’ont pas à subir des attaques personnelles, d’autant que ces attaques leur feront in fine gagner des voix. La meilleure façon de lutter contre les idées du Front national est de respecter ses militants et ses électeurs.

Les extrémistes ne sont pas toujours ceux désignés comme tels

De plus, certaines opinions extrémistes sont parfois présentées comme de bon sens lorsqu’elles correspondent aux intérêts des lobbies économiques et sont exprimées par des partis ayant une bonne image médiatique. Revenons à la définition de l’extrémisme : « comportement politique consistant à défendre les positions les plus radicales d’une idéologie ou d’une tendance » [6].

Les partis démocrates européens, étiquetés comme modérés, peuvent être vus comme extrémistes si l’on considère les réactions de nombre de leurs membres lors de la crise de la dette publique grecque. Les députés en question ont effectué des raccourcis, aboutissant dans les faits à donner moins de valeur à la vie du peuple grec qu’au montant de la dette souveraine grecque. En particulier, ils ont affirmé que « comme les Grecs avaient emprunté, ils devaient rembourser ». Or, ce ne sont pas les Grecs qui ont emprunté, mais l’État grec [7]. Cessons de confondre institutions et êtres humains : la majorité des Grecs a peu profité des emprunts en question, du fait d’une inefficience de l’État grec.

Par contre, les Grecs ont été directement impactés par la façon dont l’Europe et le FMI ont « soutenu » la Grèce, à savoir en imposant des plans d’austérité en échange de prêts publics et d’un abandon partiel de la dette par les banques privées [8] (l’allègement de la dette par les créanciers publics est quant à lui en discussion depuis des années, et interviendra possiblement en 2018 [9]). Depuis le début de la crise, on observe un doublement des cas de suicides, une augmentation du recours à la prostitution comme moyen de subsistance, une réapparition de cas de paludisme, une augmentation de la mortalité infantile, une difficulté à accéder aux soins de santé, un triplement voire quadruplement des impôts pour les plus pauvres tandis que les plus riches sont relativement peu impactés. Les 10% des Grecs les plus pauvres ont perdu en moyenne presque 90% de leurs revenus [10] [11] [12]. Lors d’un déplacement à Athènes, Emmanuel Macron a d’ailleurs demandé au FMI de cesser « d’exiger de nouvelles conditionnalités toujours plus difficiles » [13].

De plus, le problème de la dette grecque est loin d’être réglé. Le rapport dette sur PIB est actuellement voisin de 180%, tandis qu’il était voisin de 140% en 2010 [14]. Même si sans l’intervention de l’Europe et du FMI cette augmentation aurait été sans doute encore plus importante, on peut légitimement se demander : « Tout ça pour ça ? ».

La lutte contre l’extrémisme passe d’abord par soi-même

Nombre de politiques feraient bien de réaliser la part d’extrémisme qu’ils portent en eux, aussi bien sur l’immigration que sur l’économie, les sujets étant liés.

A ce propos, on peut schématiquement distinguer deux sources d’extrémisme qui s’opposent, et donc se nourrissent l’une et l’autre :

  • L’extrême fermeture : consiste à rejeter en masse les immigrés, sous prétexte que la France manque de moyens pour les accueillir.
  • L’extrême ouverture : consiste à avoir une vision du monde sans aucune frontière, et de ce fait à donner une certaine légitimé à la pauvreté en France, sous prétexte qu’il y a encore plus de pauvreté ailleurs.

Afin de lutter contre ces sources d’extrémisme, il faudrait que les débats politiques reposent plus souvent sur des échanges d’idées.

MISE A JOUR

Dimanche 10 décembre 2017, Laurent Wauquiez a été élu président du parti Les Républicains [15].

Sources

[1] http://www.cepremap.fr/publications/note-de-lobservatoire-du-bien-etre-2017-08-du-mal-etre-au-vote-extreme/ Du mal-être au vote extrême

[2] https://www.franceinter.fr/politique/l-entre-deux-tours-c-etait-comment-en-2002 L’entre-deux-tours : c’était comment en 2002 ?

[3] http://www.politique.net/2007061502-elections-2007-echec-de-l-extreme-droite.htm Élections 2007 : la déroute de l’extrême droite

[4] http://www.lefigaro.fr/politique/2016/09/14/01002-20160914ARTFIG00351-laurent-wauquiez-sur-l-accueil-des-migrants-on-ne-se-laissera-pas-faire.php Laurent Wauquiez : sur l’accueil des migrants, « on ne se laissera pas faire !»

[5] http://www.lindependant.fr/2017/09/03/candidat-a-la-tete-des-republicains-laurent-wauquiez-veut-incarner-le-retour-de-la-droite,3047609.php Candidat à la tête des Républicains, Laurent Wauquiez veut incarner le « retour de la droite »

[6] http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/extr%C3%A9misme/32506 Définition de l’extrémisme

[7] https://www.franceculture.fr/politique/tout-comprendre-sur-la-dette-grecque-en-six-etapes Tout comprendre sur la dette grecque en six étapes (l’article est antérieur à la mise en place du troisième plan d’aide)

[8] http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20120309trib000687303/les-trois-chiffres-cles-de-l-effacement-de-la-dette-grecque.html Les trois chiffres clés de l’effacement de la dette grecque

[9] http://www.capital.fr/entreprises-marches/fitch-releve-la-note-de-la-grece-et-s-attend-a-un-allegement-de-la-dette-en-2018-1240201 La dette grecque allégée dès 2018, selon Fitch, qui relève la note

[10] https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_de_la_dette_publique_grecque Crise de la dette publique grecque, en particulier les conséquences sociales

[11] http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/la-progressivite-inversee-de-l-impot-l-autre-drame-des-grecs-462828.html La progressivité inversée des hausses d’impôts, l’autre drame des Grecs

[12] https://www.boeckler.de/pdf/p_imk_study_38_2015.pdf Rapport de l’institut Hans Böckler sur la dégradation des conditions de vie des Grecs depuis le début de la crise

[13] http://www.liberation.fr/planete/2017/09/08/macron-salue-les-efforts-de-tsipras-et-appelle-a-faire-confiance-a-la-grece_1595059 Macron salue les efforts de Tsípras et appelle à faire confiance à la Grèce

[14] https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-economique/une-nouvelle-crise-grecque-se-profile Un article sur la dynamique explosive de la dette grecque

[15] http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/12/10/laurent-wauquiez-prend-la-tete-du-parti-les-republicains_5227612_823448.html Laurent Wauquiez prend la tête du parti Les Républicains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s